Vous voilà jetés sur les chemins du dorf de Z., entraînés de ci de là par la pulsation des pas, à la recherche de la vraie vie. Mais où se cache-t-elle : dans le terrain vague, aux arrêts de tram, au Café du Nord, au bord du fluss, dans les parcs ou dans les trains ? Et puis qui saura vous aider : le Schriftsteller, Gigi, les Petits-Bras, Nina ou Celle avec le regard qui vous regarde et le sourire qui vous sourit ? 

Photographie © Baptiste Aubert 2019

« Peter voit les habitants du dorf passer une grande partie de leur journée à attendre, un tram, une place au kino, leur tour à la caisse du supermarkt, partout en fait, pour envoyer du courrier, se plaindre d’un truc kaputt, commander un kafi, recevoir un coup de téléphone ou espérer encore le facteur qui apporterait la surprise d’avoir gagné un tour du monde en ballon voir le billet de loto gagnant oublié dans la boîte à gants, mais nüt, il y a seulement de la publicité, même que c’est écrit sur l’autocollant keine werbung c’est toujours des magazines avec des aktions sur le fromage, des bons de réduction pour un coiffeur, une perceuse achetée deux offertes, à prendre ou à laisser. Bref, ils attendent tous quelque chose. Pour sa quête à lui, Peter se demande dans quelle file il doit se mettre, s’il faut aussi prendre un ticket numéroté, ou s’il doit simplement attendre le facteur. » 
Pour vous guider : une voix et un accordéon.

Un duo dont le souffle haut porté vous permettra de rêver, de rire, de pleurer aussi. Les boutons de nacre et les mots comme autant de repères sur le chemin qui se déroule sous la langue et sous les doigts. C’est le corps haletant que vous allez découvrir Peter-und-so-weiter dans cette équipée musicale. 
Back to Top